Phare oueST

numéro 51

Sommaire:


Tempête sur OueST
De l'intérêt de savoir piloter
On en voit de toutes les couleurs
Incivilités
QuickTime 3

Retour


Tempête sur OueST


Les vents qui ont secoué notre région en ce début d'année n'ont pas, je l'espère, fait de dégâts chez nos différents adhérents. J'en profite pour leur souhaiter une bonne et heureuse année 1998, pleine de joies, informatiques entre autres; pleine de santé car 97 n'a pas toujours été une sinécure pour certains auxquels j'adresse des vux particuliers; enfin pleine de réussites.

Pour les habitués de Mélesse les nouvelles sont moins bonnes : la Mairie sera en travaux pendant les six mois à venir et donc rapatrie son secrétariat dans nos locaux. Un clou chassant l'autre on se retrouve nulle part. Pour l'instant il n'a pas été trouvé de locaux sous d'autres cieux ! Affaire à suivre


Retour


De l'intérêt de savoir piloter


J'avais depuis un certain temps quelques problèmes d'impression avec mon traitement de texte favori : des images et dessin, d'une manière fortuite, ne s'imprimaient pas et dieu sait comme mes productions en possèdent.

D'autres fois des textes longs, après une modification mineure, refusaient de se laisser imprimer au-delà d'un certain nombre de pages etc ... Le plus rageant c'est que l'ancienne version du logiciel, elle, imprimait correctement : bref vive le progrès !

Après avoir réinstallé plusieurs fois le logiciel, changé son allocation mémoire, réinstallé le Système (c'est un Mac), remis l'ancien Système, m'être foutu en rogne en m'arrachant les cheveux par poignées, pour ceux qui n'avaient pas blanchis (avez-vous remarquez que plus vous pratiquez l'informatique plus vos cheveux blanchissent et se font rares), le problème persistait . . .

Le suspect devint le driver (= pilote) d'impression.

Après avoir dégoté un driver peu plus récent les problèmes se sont envolés (enfin presque).

Moralité : quand il y a du nouveau il faut tout mettre à neuf !

Bonne année.

Patrick THOMAS

Retour


On en voit de toutes les couleurs


J'ai passé une partie des fêtes à ranger des dessins pour les placer sur CD, au cas où d'autres s'y mettraient j'ai pensé qu'il serait utile de rappeler quelques petites choses sur les images.
Pour les petits nouveaux, donc:

Une image est constituée de points (pixel = picture élément) rangés en lignes et colonnes, ordinairement on donne la taille d'une image soit en indiquant la mémoire qu'elle utilise (en octets), soit son nombre de pixels, soit le nombre de colonnes suivi du nombre de rangées, ce qui a l'avantage d'indi-quer aussi sa forme.

Il existe deux sortes d'images: les images «true color» (couleur vraie) et les images utilisant une palette.

De vraies couleurs


Dans le premier cas la mémoire utilisée pour chaque pixel indique la couleur de celui-ci.

Sur PC il y a 2 modes true color:

· Le mode 4 couleurs (CGA plus guère utilisé) sur deux bits (binary unit: unité binaire ne pouvant prendre que la valeur zéro ou un) 00, 01, 10 et 11 soit noir, magenta, cyan et blanc.
Les anciens du PC ont vu des jeux dans ces teintes assez laides. La taille des images en octets est égale au nombre de pixels sur quatre (il y a huit bits dans un octet comme son nom l'indique).

· Le mode 16 millions de couleurs (en fait, exactement 16 777 216 couleurs) codé sur trois octets par pixel.

Un octet donne la luminosité du rouge (de 0 noir à 255 rouge vif), un autre octet donne le vert et le dernier le bleu. On a donc 256 x 256 x 256 teintes possibles.

On remarquera que si les trois octets ont la même valeur, on obtient un gris, il y a par conséquent 256 gris possibles. Il parait que c'est suffisant pour les possibilités de l'oeil humain. On n'aura donc jamais besoin de plus de couleurs.

Cette fois la mémoire utilisée est supérieure au nombre de pixels puisque c'est ce nombre multiplié par trois, voire par quatre pour certaines images (GIF et PNG par exemple bien qu'elles soient compressées) qui utilisent un quatrième octet pour indiquer le taux de transparence, en cas de superposition avec une autre image.

Et des palettes


Dans le cas des images à palette, la mémoire utilisée par chaque pixel n'indique pas la couleur de ce pixel mais le numéro d'une des teintes d'une palette.

Le nombre de teintes d'une palette dépend du nombre de bits utilisés pour un pixel: 1 bit pour 2 couleurs, 4 bits pour 16 couleurs, 8 bits (un octet) pour 256 couleurs ou 16 bits (deux octets) pour 65 536 couleurs (quelquefois réduit à la moitié 32 768).

Chaque couleur de la palette est elle-même codée en true color sur trois octets. On a donc 16 millions de couleurs possibles, mais pas toutes utilisables en même temps.

La mémoire minimum utilisée se calcule en multipliant le nombre de pixels par le nombre de bits par pixel sur huit (pour l'avoir en octets); plus la place occupée par la palette.

Exemple: pour 5 000 pixels (100 x 50) en 65536 couleurs on a:
5 000x16/8+3*65 536=206 608

octets (contre 150000 octets en true color 16 millions de couleurs).
On remarque que pour les petites images le codage avec une grande palette n'est pas forcément intéressant par rapport au mode 16 millions de couleurs.

Faites des économies


Si l'on veut stocker un maximum d'images sur un même support il faut faire des économies de mémoire. Pour cela le plus efficace est de les compresser.

Mais d'une part certaines méthodes (JPEG en particulier) dégradent la qualité de l'image, d'autre part tous les logiciels (traitement de texte et PAO) qui seront amenés à utiliser ces images ne reconnaissent pas forcément les formats compressés.

Pour économiser la mémoire dans un format non compressé reconnaissable par tous (BMP sur PC, Pict sur Mac) on peut supprimer les marges blanches inutiles, mais surtout diminuer le nombre de couleurs (sans diminuer le nombre de celles utilisées).

Autant de couleurs en en diminuant le nombre !

Un dessin noir et blanc peut être codé en format deux couleurs. Par exemple un dessin qui occupait 1,8 méga-octets en 16 millions de couleurs (bien que n'utilisant que deux de ces couleurs: le noir et le blanc) n'occupe plus que 79,4 kilo-octets en deux couleurs.

Attention cependant à deux choses:

· d'une part les gris comptent pour des couleurs. Une image contenant des gris n'est donc pas en noir et blanc.

· d'autre part une image en deux couleurs autres que noir et blanc (par exemple gris et blanc) ne peut pas être réduite à deux couleurs (du moins par Paintshop pro). Il faut donc d'abord la réduire à deux couleurs ce qui donne du noir et blanc puis changer la teinte du noir ou du blanc ou des deux pour retrouver les couleurs initiales .

Un dessin en couleurs (ou en gris) même très coloré peut généralement se contenter d'une palette de 16 couleurs (on parle ici de dessins pas de photos).
Si l'on constate la disparition d'une ou plusieurs teintes, les dégradés sont particulièrement gourmands en couleurs, on se rabattra sur 256 couleurs.

La récompense:


Revoir toutes les images (avec Paint shop pro par exemple) est assez fastidieux mais le gain en vaut la peine: entre 6 et 24 fois plus d'images, voire plus si l'on rogne les marges !

J.P. RAUMER

Retour


Incivilités

Quelques réflexions glanées sur le Web, par un utilisateur de Mac, très intéressé de voir une partie des séances du Club consacrées à des ré-installations de Windows sur les PC des copains (qui, on l'espère, ne lui en voudront pas trop):

· Le client: «J'ai un PC sous Window$ 95»
- Le réparateur: «Oui ?»
- Le client: «Il ne fonctionne pas!»
- Le réparateur: «Vous l'avez déjà dit».

· Quelle est la différence entre windoze 95 et un virus ? Vous avez déjà vu un virus qui ne fonctionne pas emm... autant de monde ?

· Quelle est la différence entre windoze 95 et un virus ? Le virus est gratuit.

· windoze 95 tripote vos fichiers, vous prend de la mémoire, vous envoie des messages bizarres, provoque des problèmes, etc... Alors windoze 95 est-il un virus?
Non, car un virus est programmé pour prendre le moins de place possible sur le disque dur. Pas windoze 95.

· Pourquoi Windoze 97 n'est pas encore sorti ?:
- 1 Sortir une version en temps voulu est contraire aux traditions de l'entreprise.
- 2 L'interface n'a pas encore été suffisamment modifiée pour déconcerter l'utilisateur.
- 3 Il y en a encore qui achètent la version 95.
- 4 Les ordinateurs actuels ne sont pas assez puissants pour la faire tourner.
- 5 Micro$oft attend l'an 2000 pour l'appeler Windoze 0.


· Trois femmes papotent :
- La première: «Mon mari travaille comme conseiller marital. C'est peut-être pour ça qu'il est très prévenant et qu'il m'offre des fleurs à chaque fois qu'il désire faire l'amour avec moi. J'aime ça!»
- La seconde : Mon mari travaille comme mécanicien moto. C'est un dur, même que quelquefois, il me fout des claques, mais j'aime ça!»
La troisième : «Vous avez de la chance! Moi, mon mari travaille chez Micro$oft. Tout ce qu'il sait faire, c'est s'asseoir au bord du lit et me dire combien je vais prendre du plaisir quand il va s'y mettre.»

· Combien de concepteurs de l'Intel Pentium faut-il pour changer une ampoule ?
0,99956822301...

· Pourquoi Intel n'a-t-il pas appelé le Pentium "586" ?
Parce qu'ils ont fait 486 + 100 sur leur premier Pentium et 585.999983605, et c'était trop long.

· Codes d'erreurs de Windoze 95:

Récemment les codes d'erreurs non documentés suivants ont été découverts.
Comme Micro$oft a oublié de les inclure dans les manuels, ils sont donc diffusés via Internet:

Error Description:
- 001 Windoze chargé - Système en danger.
- 002 Pas d'erreur - Pas encore.
- 003 Erreur de Lien Dynamique. Votre erreur est maintenant dans tous les fichiers.
- 004 Erreur erronée. Rien ne va mal.
- 005 Tentative de multitâche. Système désorienté.
- 006 Erreur méchante. Desq-view a été détecté sur l'unité de disque.
- 007 Erreur de coût du système. Somme dépensée insuffisante pour le matériel.
- 008 Fenêtre cassée. Recherche de débris de verre.

- 009 Horrible bug rencontré. Dieu seul sait ce qui a pu arriver.
- 00A Débordement de littérature promotionnelle. Boîte à lettres pleine.
- 00B Espace disque insuffisant. Libérez au moins 50 Mo.
- 00C Erreur de mémoire. Il en faut plus. Plus ! Plus ! Encore plus !
- 00D Fermeture de la fenêtre. Ne pas regarder dehors.
- 00E Ouverture de la fenêtre . Ne pas regarder à l'intérieur.
- 00F Erreur inconnue. Veuillez nous dire comment elle est apparue.
- 010 Réservée pour les erreurs futures que feront nos développeurs.
- 011 Ouverture de la fenêtre. Ne pas regarder dehors.
- 012 Fermeture de la fenêtre. Ne pas regarder à l'intérieur.
- 013 Erreur inattendue. Hein?
- 014 Clavier verrouillé. Essayez n'importe quoi.
- 018 Erreur non récupérable. Le système a été détruit. Achetez-en un nouveau. L'ancienne licence de Windoze n'est plus du tout valable.
- 019 Erreur utilisateur. Ce n'est pas notre faute! C'est pas vrai! Non! C'est de votre faute!
- 01A Réécriture du système d'exploitation. Veuillez réinstaller tous vos logiciels. Nous sommes sincèrement désolés.
- 01B Erreur illégale. Vous n'êtes pas autorisé(e) à avoir cette erreur. La prochaine fois vous serez sanctionné(e) pour cela.
- 01C Erreur d'incertitude. Il se peut que l'incertitude soit insuffisante.
- 01D Système planté. Nous sommes incapables de comprendre notre propre code.
- 01E Erreur d'horloge. Veuillez patienter... Veuillez patienter... Veuillez patienter... Veuillez patienter... Veuillez patienter...
- 01F Réservée pour les erreurs futures que feront nos développeurs.
- 020 Erreur dans l'enregistre-ment des codes d'erreurs. Les erreurs restantes seront perdues.
- 042 Erreur liée à un Virus. Un virus a été activé dans une boîte de commandes DOS. Le virus requiert Windoze de toutes façons. Toutes les tâches en cours seront automatiquement fermées et le virus sera réactivé.
- 079 Souris non trouvée. Le pilote de souris n'a pas été installé. Veuillez appuyer sur le bouton gauche de la souris pour continuer.
- 103 Erreur de débordement de la file d'attente. Trop d'er-reurs sont survenues. Les prochaines erreurs ne seront ni affichées ni sauvegardées.
- 678 Ainsi se termine votre session de Windoze. Voulez-vous jouer à un autre jeu ?
- 683 Erreur: temps expiré. L'utilisateur s'est endormi en attendant que le système termine la procédure de démarrage.
- 815 Mémoire insuffisante. Seulement 50 312 583 octets disponibles.
- 927 Windoze Loading. Repassez demain.

http://www.le redacteur

Retour


QuickTime 3

Devenu pratiquement incontournable (comme on dit) aussi bien sur Mac que sur PC, QuickTime est un grand méconnu.

Il ne s'agit pas d'une application, comme Word ou Photoshop, mais d'une «boîte à outils», utilisable par les programmeurs dans les deux environnements, qui gère le son et l'image, fixe ou animée. À ce titre, les outils de QuickTime trouvent très largement leur place dans le domaine du multimédia, mais sont aussi de plus en plus utilisés dans des programmes de musique, de dessin ou de présentation.

QuickTime, dans sa version 3, comporte une centaine de timbres d'instruments digitalisés par Roland (avec qui Apple a passé un contrat d'exploitation). Le format MIDI étant un de ceux reconnu par QuickTime, les ordinateurs qui y font appel incluent donc un synthétiseur soft tout à fait performant.

Pratiquement tous les formats de compression de l'image ou du film sont reconnus par QuickTime, de JPEG à MPEG2.
QuickTime est donc très largement utilisé pour décompresser, à la volée, les images ou les séquences animées; ceci d'autant plus qu'il est conçu pour s'adapter automatiquement à la puissance de la machine qui l'exploite, ajustant de lui-même la résolution et la cadence d'affichage aux possibilités de l'ordinateur et sachant synchroniser tout seul son et images.

Il sait aussi traiter un format de fichier tout à fait spécifique, qui est le QuickTime VR. À mi chemin entre le film et l'image, on se déplace à la souris dans un document VR dont les vues sont re-calculées et direct à partir d'un petit nombre d'images fixes. Il sert à faire des panoramas (même à 360°) ou encore à présenter des objets autour desquels on peut tourner pour les visualiser sous toutes leurs faces. Longtemps réservée aux professionnels, la création de fichiers VR est maintenant accessible au grand public avec des logiciels comme Nodester.

Outre les nombreux logiciels faisant appel à QuickTime (souvent de façon transparente), Apple livre en standard, sous Mac et PC, des utilitaires de lecture permettant des montages rudimentaires.

La version béta de QuickTime 3 (Mac et Windows) est téléchargeable sur le net:
http://www.quicktime.apple.com

Le Rédacteur

Retour